06 47 90 19 96 Nous contacter

Cas d'application - Ultimaker

Planification chirurgicale avec des modèles d’os imprimés en 3D

Dr Boyd Goldie est un chirurgien orthopédique au sein du Holly Private Hospital de Londres. Il utilise l’impression 3D pour créer des modèles osseux très détaillés afin de préparer au mieux ses différentes interventions chirurgicales. L’utilisation d’une imprimante Ultimaker dans sa préparation préopératoire lui permet à la fois d’économiser du temps et de l’argent.

Objectif : Rendre les interventions chirurgicales plus efficaces et améliorer la communication entre patients et médecins.

Solution : Utiliser l’impression 3D afin de reproduire le plus fidèlement possible les os concernés par l’intervention pour un coût minime, tout en réduisant le temps de préparation à la chirurgie.

Résultats :

  • Réduction du temps et des coûts liés à la préparation l’os factice,
  • Meilleure communication avec le patient,
  • Résultats de l’opération plus précis.

Introduction :

Le Holly Private Hospital, Londres, traite les patients atteints de fractures, entorses ou luxations au niveau des membres supérieurs (bras, épaules, poignets, coudes…). Spécialiste orthopédique, le docteur Goldie effectue, au sein de cette structure, différentes opérations d’urgence et fournit les différents traitements nécessaire au bon rétablissement des membres supérieurs de ses patients.

Le docteur est un pionnier dans l’utilisation des imprimantes 3D en orthopédie et a donné de nombreuses conférences sur le sujet. Il utilise régulièrement cette technologie au travers de nombreux cas pratique. Il tire partie des modèles osseux qu’il imprime pour éduquer les patients quant à l’opération qui les attends et emploie ces modèle pour la planification des chirurgies.

Challenge :

Il s’avère que l’impression 3D est couramment utilisée en chirurgie complexe, mais la plupart des chirurgiens commandent des impressions 3D en externes. Le Dr Goldie n’était pas satisfait de cet arrangement car selon lui, ces dernières étaient très chères (des centaines de livres par impression) et il fallait compter plusieurs semaines pour que les impressions soient livrées.

Solution :

Pour pallier à ce problème récurrent, le docteur a investi dans une imprimante 3D Ultimaker. Utilisée en combinaison avec le logiciel de tranchage gratuit Ultimaker Cura il imprime en 3D des répliques de fractures très fidèles et précises en quelques heures seulement en fonction de la taille du modèle à réaliser.

Résultats :

Ce processus profite au Dr Goldie et à son patient.
En effet, le patient développe alors une compréhension plus approfondie du problème et de la façon dont le médecin abordera l’opération. Le docteur, quant à lui, est mieux préparé et une préparation chirurgicale soignée réduit considérablement les temps de chirurgie. L’impression 3D est donc une innovation rentable pour toutes ces procédures et offre un gain de temps car plus rapide que l’équipement chirurgical conventionnel mais aussi un gain d’argent.

Le coût des modèles anatomiques répond bien sûr de la complexité et de la taille du modèle à imprimer. Cependant, le docteur à réussi à diviser par plus de 50% les couts de ses modèles et à réduire considérablement les délais de fabrication.

Couts en externalisation : 850 dollars et 2 semaines / Couts en fabrication interne : 345 dollars par modèles et 5 heures d’impression.

 

Découvrir la marque Ultimaker

X